Cross Academy


 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La nuit de déprime (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 4 Avr - 11:52

La lune était pleine et la lumière bleutée se réfléchissait dans l’eau claire du lac. La brise fraîche de la nuit était agréable sur le visage de la jeune fille qui se promenait au bord du lac.
Aileen avait encore séchait les cours, pour la simple et bonne raison qu’elle ne pouvait pas rester trop longtemps entourée sous peine d’une migraine atroce.
La blonde portait comme d’habitude une jupe lui arrivant à mi-cuisse, un corset lacé au buste, des collants résilles et de grandes bottes style « New Rock ». Bref toute la panoplie d’une vraie gothique.
Aileen était assise sur un banc et contemplait le lac qui faisait office de miroir pour la lune. Cette image lui rappelait de nombreux souvenirs, mais tous heureux malheureusement. Elle soupira et leva les yeux au ciel. Les étoiles paraissaient être des lanternes qu’on aurait accrochées dans cette immensité qu’on appelle ciel.
La déprime gagna Aileen. Ca faisait maintenant quelques mois qu’elle était arrivée à l’Académie pour avoir une « nouvelle » vie, mais son passé la rattrapait tout le temps. Si elle pouvait dormir, elle ferait de nombreux cauchemars les plus horribles les uns les autres, c’est qu’elle en avait vu des horreurs en simplement un an.
Bref Aileen déprimait de plus en plus malgré les quelques connaissance qu’elle s’était faite, aucunes n’étaient vraiment devenus ses amis. Certes c’était peut-être mieux comme ça vu son pouvoir plus que dérangeant, avec Aileen on ne pouvait pas mentir vu qu’elle entendait tous ce que les gens pensaient. Elle soupira de nouveau et se perdit dans ses pensé.
Aileen brancha son MP3 et continua sa contemplation du ciel et s'allongea complètement sur le banc froid et dur. N'importe qui, qui se serait approchait à cette instant aurait cru que la jeune fillé était morte avec sa peau aussi blanche que la pierre sur laquelle elle était allongée.
Perdu dans ses pensés, elle n'entendit pas la personne s'approchait d'elle.



[Un peu court mais j'avais vraiment envie de faire un topic de déprimé ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 4 Avr - 18:40

Dépression profonde.
C'était sans doute ce qu'un professionnel aurait trouvé pour Thomas. Mais Thomas n'avait été voir aucun professionnel. Il était resté seul avec ses problèmes. Il survivait sans désirs ni envies. Il survivait et faisait ce qu'il devait faire. Il subissait les évènements qui s'enchaînaient. Il continuait à vivre mais sans vivre. Il était juste là. Plus ou moins transparent. On pouvait le toucher, le voir, l'entendre, mais personne ne l'écoutait, ne le comprenait, ne le réconfortait ne l'aidait. Thomas restait seul. C'était son travail qui l'aviat conduit à cet état d'esprit. C'était sa vie de merde, ses problèmes, sa solitude, sa haine, tout. Il n'y avait plus de bonheur dans sa vie. Il soupira. C'était la nuit, une nuit sans nuage où la lune régnait. Le moment que les vampires adorent...

Thomas ne dormait quasiment plus. En dehors de son devoir de gardiens, il avait perdu le sommeil. De grosses cernes étaient apparues sous ses yeux gris, ses traits étaient tirés et sa beauté (non exeptionnel car il n'était pas un vampire, mais il n'était pas moche, au contraire plutôt sexy) était partie en même temps que ses nuits.
Il venait d'aller faire un tour à l'intérieur et avait décidé de se ballader dans le parc, histoire de respirer un peu d'air. Respire l'air froid et mordant de la nuit ca réveille. Mais comment réveiller Thomas qui avait atteint le stade zombie ? Il marchait évitait les obstacles, marchait, observait, marchait. Mais il était mou, lent, triste, morne. Mort.

Ses pas le conduisirent près du lac. Il évitait le saule pleureur, c'était là qu'elle l'avait plaqué. Mais s'il aurait vraiment dut évité tous les endroits qui lui rappelait un mauvais souvenir, il aurait dut quitter cette école, ce village et partir dans un endroit inconnu.

Il eut un bref souvenir du moment où il avait tiré sur Klavier. Du moment où il avait dut combattre un vampire. Où il avait retrouvé sa vivacité, ses capacités, un peu de bonheur volé. A cause de ça, il avait subi de lourdes conséquences mais le manque de gardien lui avait sauvé de l'exclusion.

Il rejoignit le lac et vit une morte. Enfin, non, il se doutait que c'était une vampire, mais son style vestimentaire, sa pâleur, elle donnait l'impression d'être morte. Il s'approcha. Il n'aviat aucune raisno pour l'arrêter, la tuer, l'agresser. Mais d'un autre côté il n'aviat aucune raison pour lui parler, rire avec elle, lui sourire.

Il s'assit pourtant juste à côté d'elle et regarda l'eau, ses yeux gris semblaient s'y perdre.
Pourquoi n'avait il pas été plus loin ? Il ne savait pas. Peut être que cette fille l'aviat attiré grace à ses pouvoirs. Ou alors était il simplement très fatigué qu'il n'aurait pu aller plus loin. Lui même ne comprenait pas. En tout cas il était là, les yeux vagues, perdus, mornes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 4 Avr - 20:42

Aileen était vraiment plongée dans une sorte d’état second depuis quelques minutes. Elle ne sentait plus rien, elle était dans un vide complet, seule totalement seule… Cette solitude ne la gênait pas, au contraire cela lui évitait de mauvaises migraines, même si des fois, c’était pesant.
Aileen soupira et rouvrit les yeux totalement déconnectée de la réalité et fixa le reflet de la lune sur le lac. Il lui fallut plusieurs secondes avant de se rendre compte qu’elle n’était pas seule.
La jeune fille se retourna vivement pour voir qui était assis à coté d’elle.
Aileen fut très surprise qu’il s’agissait d’un humain, mais pas n’importe quel humain… Elle fouilla dans sa mémoire de son entrée dans l’académie, et toutes les informations qu’elle avait accumulée.


*Blond, les yeux gris… le gardien !*

Aileen sursauta et fit un bon en arrière.
Debout, stoïque, elle dévisagea l’humain qui était sur le banc.
Puis, elle fut alarmée par l’état d’esprit du garçon. Malheureusement, Aileen ne pouvait pas contrôler son pouvoir, et les voix, enfin plutôt la voix du garçon résonnait dans sa tête.
Broyait du noir… C’est ce qu’elle savait faire mieux que quiconque mais son voisin était pas mal non plus dans cette discipline.
Vu qu’il paraissait bien déprimé lui aussi, Aileen qui est loin d’être social, décida de se rasseoir sur le banc, mais le plus loin possible de cet humain.
Après une longue contemplation des étoiles, Aileen murmura quelques mots adressait au gardien.


- Belle nuit pour déprimer…



[Par contre je ne serais plus là pour répondre avant deux semaines...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 4 Avr - 21:26

La réaction vive de la vampire ne fit même pas sursauter Thomas. Il ne quitterait pas sa léthargie pour si peu. Elle s'écarta.
*Alors je suis seul à ce point là ? Même une vampire ne voudrait pas s'approcher pour boire mon sang. Suis-je condamné à vivre en solitaire parce que je suis gardien ?* Il était difficile pour Thomas d'accepter ça. Lui qui avait toujours été un garçon adoré par ses amis, assez populaire, maintenant voilà qu'on lui tournait le dos parce qu'il était gardien. Les vampires l'évitaient à cause qu'il les "chassait", les humains le haissaient parce qu'il empéchait des relations trop proche, et les supérieurs hierarchique n'était pas vraiment ce qu'on pourrait appeler des amis. Thomas n'aviat pas encore fait la connaissance d'April et ignorait pratiquement son existance. Il était trop las pour se lier d'amitié avec quelqu'un. Ereinté, rouillé aussi, par cette trop longue solitude. Quelques mois bien douloureux.
Thomas ne la regardait pas. Que faisait elle ? peut être qu'elle s'échappait. Et alors, elle n'était pas en tord.
Dans le reflet de l'eau, Thomas constata qu'elle s'était rassise, en mettant une bonne distance réglementaire entre eux deux.

*Seul. Je me demande s'il y a une explication scientifiques. Style des problèmes d'atomes négatifs et positifs. Que je repousse obligatoirement tout le monde car j'ai une constitution anormale...c'est peut être ca...* Thomas croyait presqu'à sa théorie... Il fallait bien trouver une explication à cette distance qu'imposaient les gens avec lui ? Peut être que c'était de sa faute...lui non plus il ne faisait plus de pas vers les autres. Mais il en avait trop fait qui avait été fui. Il ne désirait plus s'approcher et se lier d'amitié. C'était trop compliqué. Et avec une vampire en plus... Thomas ne les aimait pas, alors si lier d'amitié avec eux était impossible.
*Se lier d'amitié ? Ai-je besoin à ce point d'ami ? C'est ridicule...je me sens si faible...*
Thomas ne pleurait jamais et aujourd'hui non plus il ne pleurerait pas. A quoi ca sert de chialer ? Rien, nada. Alors il ne faisait que déprimer. Pleurer dans ses paroles.
Elle aviat parlé...oui. Thomas avait cru entendre quelque chose...mais il se femrait tellement à l'extérieur lorsqu'il pensait.
Associer le mot belle et déprime était étrange. Ces mots sont incompatibles.
* comme moi et les autres* ne put il s'empécher de penser.
- S'il n'y avait que la nuit...
Thomas avait répondu malgré lui. Il n'avait pas vraiment voulu répondre. A quoi ca aurait servi ? A être poli. Ridicule. Mais comme pour lui, chaque instant de la journée, chaque endroit, tout, était bon pour déprimer. Il ne pouvait pas associer cela qu'à la nuit. Tout le laissait déprimer dans son coin.

[pas grave Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 4 Avr - 22:09

Aileen restait sur son banc. Les pensés de Thomas lui venait comme un cri de désespoir. Il avait besoin de parler, même si c’était inimaginable pour un gardien de parler à un vampire sans lui pointer une arme en pleine face…
Aileen fit une grimace à peine visible sur son visage impassible et blanc comme la porcelaine.
Aileen se rapprocha un peu du garçon malgré elle, elle n’aimait pas les hunters, ni les humains qui aimait chasser le vampire, elle n’aimait pas les gens en général tout simplement.
Dans un sens, Thomas lui ressemblait, dans son enfance tout le monde la rejetaient, et maintenant encore d’ailleurs.


- S’il y avait que la nuit, hein…

Aileen baissa la tête, la nuit, elle pouvait réfléchir, le jour elle se maudissait d’être restée en vie après le jour qui où on lui avait tout prit et laissait seule au monde. Elle se maudissait d’exister encore et toujours. Dans cette réflexion plus que philosophique, elle laissa sortir des mots de sa bouche.

- C’est vrai que le jour, ce n’est pas mieux…

Aileen se pencha en arrière et s’appuya sur ses mains de façon à être en face de l’immensité du ciel.
Une brise fraîche lui caressa le visage et elle sourit, certes un micro sourire mais un sourire qu’en même. Elle aimait bien sentir le vent sur sa peau et dans ses cheveux toujours lâchés.
Aileen ne s’attendait pas vraiment à une réponse du gardien, même si au fond d’elle, parler avec quelqu’un lui ferait plaisir, même si c’était un humain qui tuait des vampires.



[La conversation n’est pas vraiment son fort ^^’’]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 4 Avr - 23:59

Elle s'était légèrement rapproché. Très doucement, discrètement, calmement. Avait elle peur de l'effrayer ? De se faire tuer par une balle dans la t^te par ce gardien déprimé et donc très sensible ? Cela aurait été stupide. Tuer. Comment peut on tuer ? En tirant sur quelqu'un voyons. Ah oui, pas con.
* Je ne suis même pas capable de tuer un vampire... J'ai beau essayer. Regarder ce qu'ils ont fait, voir les cadavres qu'ils ont laissé derrière eux. Voir le malheur qui s'est abattu sur leur passage...je ne sais pas presser une gachette. Même si on me supplie... Orwalle, elle, elle avait demandé cette mort et j'avais été incapable de la tuer. Blessé tout simplement. Je ne sais que blesser. Pitoyable. Peut être que ce n'est pas fait pour moi ? Mais alors qui sauverait les humains des vampires...

Et les vampires d'eux même ? Limite ca j'en ai rien à battre. Qu'ils se détruisent, ca me faciliterait la tâche... cette tâche trop compliqué pour moi.*

Thomas n'esquissa donc aucun geste de méfiance ou d'attaque. Il ne bougea pas. Il continuait juste de penser. De se maudir, de maudir les autres. De s'en vouloir d'être si nul. D'en vouloir aux autres. Il prenait ses responsabilités par rapport à son état mais rejetait une partie sur les autres. Tout supporter aurait été sans doute trop dur. On ne doit pas rejeter la faute sur les autres, mais parfois on ne peut pas faire autrement. Car si on garde tout, on est submergé et on coule au fond. On se noit. Thomas s'imaginait entrain de sombrer doucement.

*Est ce que la vie de vampire est dur ? Ils semblent si insouciants. Sans problème. J'en ai vu tellement des cruels, des heureux dans le sang. Que je peine à m'imaginer un vampire malheureux avec des problèmes. Ils ne sont pas humains... est-ce que je me convaincs et que je doute ou alors est-ce que j'en suis certain ? *
Thomas avait du mal de hair les vampires car il les adorait en mêem temps qu'il désirait leur mort. Et cela le plongeait dans des doutes qui ne faisait que l'enfoncer encore plus dans sa déprime.

Thomas ne savait pas quoi répondre à cette vampire. Le silence plana quelques instants et puis il prit la parole.

- Ne t'enfonce pas dans ta déprime, tu risques de couler...
*et c'est moi qui dit ca ?*
Perturbé par le fait qu'elle était couché et pas lui, il se mit dans la même position qu'elle.

[si tu veux réagir par rapport à ses pensées avant qu'il ne parle, tu peux et tu ignores ce qu'il dit Wink

mon perso aussi il n'est pas bavard mais bon ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeDim 5 Avr - 21:08

Aileen fut très surprise des paroles de Thomas.

*entre nous deux, c’est toi qui coule, j’ai toujours vécu dans la déprime, je ne vois pas pourquoi ça changerai aujourd’hui*

Aileen se tourna et fit face au gardien pour la première fois, il était toujours dans le flou et se remettait en question. Aileen, malgré elle, écoutait avec attention tous ce que pensait Thomas. Son esprit était bien embrouillé, et Aileen voyait bien que le gardien était dans un état de détresse absolu pas au point d’en arriver au suicide mais presque…
Les interrogations de Thomas la firent soupirer.


*Bien sûr que la vie d’un vampire est dure, certes certains se portent très bien et son "heureux", si on peut appeler ça du bonheur… *

- J’ai déjà coulé et j’en suis morte…

En effet, après un événement très fâcheux, Aileen n’était plus vraiment consciente d’être en vie, on aurait dit une loque, une morte (même un vampire peut paraître mort pour d’autre vampire). Pendant plusieurs mois, Aileen traversait un désert et ne voyait aucune issue, aucune échappatoire, rien, le vide… Jusqu’au jour jours où elle intégra l’académie, elle était moins vide, moins morne, un peu plus « normale », du moins pour un vampire…
Aileen continuait de faire face à Thomas.


- Et puis, ce serait plutôt à toi de nager vers la surface avant de perdre définitivement pied…

Même si ce n’était qu’un murmure, cette phrase était très audible.


[Je pourrais répondre la 11 mais je serais sûrment très occupée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeDim 19 Avr - 22:18

*Mourir. Quel drôle de mot dans la bouche d'un vampire. Bien évidemment c'est à prendre au sens figuré mais tout de même. *Si Thomas aurait été en état, il aurait souri. Mais il n'était pas en forme pour sourire.
Thomas haissait l'eau. Et la comparaison avec l'eau (qu'il avait, malheureusement lui-même lancé) ne le mettait pas vraiment à l'aise. L'eau ca le terrifiait (pas au point de ne plus en boire ou de ne plus se laver (même si c'est une corvée difficile à chaque fois).

- Mais pourquoi sortirais-je de l'eau, s'il n'y a pas de raison ? demanda-t-il autant pour lui-même que pour Aileen.

Thomas "se fabriqua" une image dans son esprit. Il imagina, lui, entrain de sortir de l'eau avec difficulté et lorsqu'il était enfin en dehors de ce lac glacé, il constatait qu'il n'y avait personne, rien. Tous les autres étaient de l'autre côté de la rive.
Lui, on ne l'attendait pas. Il restait à couler et on le regardait ou pas. C'était ça, la solitude. C'est n'avoir pas de raison de sortir de l'eau, c'est de s'enfoncer dans les abysses et d'y rester. Pour y rejoindre les autres âmes abandonnées elles-aussi dans les profondeurs. Thomas n'est pas le seul au monde, il y en a d'autre qui sont seuls et qui coule jusqu'à se noyer. Bientôt il rejoindrait les cadavres et s'enfoncerait dans cette eau.
Ca ne servait à rien de se débattre, de nager plus ou moins bien de s'en sortir. Alors plus les jours passaient, plus il enfonçait dans cette eau sombre et ténèbreuse.

Parfois, notre cerveau créé des images dans notre esprit qui semblent sans sens. Et durant quelques secondes, on put apercevoir une petite lumière et un visage imprécis dans les profondeurs. Une autre personne perdue qui coulait. Et s'il n'était pas seul ?

Thomas calma son imagination et revint sur terre.

- Je hais l'eau... souffla simplement Thomas, pour combler un silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMar 21 Avr - 12:27

Les paroles de Thomas rappelait à Aileen le passé, alors qu’elle était encore une humaine presque normale… Rien ne la maintenait à la "surface". Dans les moments difficiles, elle n’avait personne vers qui se tourner. Aileen n’a jamais eu d’amis, ses parents ne faisait pas attention à elle. Il n’y avait que sa sœur qui était là pour elle et encore, elle n’était jamais là. Aileen était dépressive depuis son plus jeune âge, elle avait même tenté d’en finir plusieurs fois mais sans grand succès. A cette pensé, Aileen regarda ses poignets qui arboraient chacun une longue ligne bleuâtre, qui représentait une de ses tentatives de suicide.

*J’ai vraiment failli y passer ce jour là*

Elle sourit intérieurement lorsqu’elle se rappela de ce jour où sa vie changea en tout points.
Alors, elle se tourna vers Thomas complètement.


- Il y a toujours quelque chose qui nous pousse à vivre et à ne pas nous laisser aller… Ne fais pas l’erreur que j’ai commise…

Sa dernière phrase était à peine audible, et le disait surtout pour elle.
La jeune vampire pour ne pas a devoir soutenir le regard du gardien se leva et s’assit au bord du lac. Elle fixait son reflet dans l’eau avant de le chasser d’un revers de main. Aileen n’aimait pas son reflet, le reflet de ses erreurs passées, présentes et futures. Même les vampires ne sont pas parfait, ils ont toujours quelque chose à cacher, sont la plus part du temps trop sûr d’eux, avare et on en passe… Certes leurs capacités les rends supérieur aux humains mais à qu’elle prit…
Aileen était dans ses réflexions et en avait presque oublié le gardien qui avait parlé de l’eau qu’il n’aimait pas.
Aileen plongea sa mains dans le lac glacé et frissonna avant de se relever et recommençait à fixait le ciel étoilé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMer 22 Avr - 19:06

Thomas avait discrètement jeté un regard sur les deux grandes cicatrices d'Aileen.
*Se suicider ?* se posa-t-il comme question. Il restait pensif face à cette alternative à sa déprime. *Est-ce lâche d'arrêter de vivre ? Et puis de toute façon, c'est débile, je ne peux pas ne plus être gardien, et donc mourir. Ces foutus vampires je dois les éloigner des humains, les surveiller. Je suis bien obligé, c'est un devoir, alors je dois. Je dois travailler ici et préserver la paix précaire de cette academie. Pourquoi ? Je ne sais pas moi-même... je me sentirais responsable si quelqu'un mourrait à cause d'un vampire.
Et puis la mort, je ne sais pas où elle me mènera. On ne peut pas dire qu'un hunter soit vraiment une personne ayant fait de bonnes actions...un peu comme les vampires on tue. Même si on liquide des vampires, c'est quand même un crime...enfin ca dépent.
Où vais-je aller lorsque je quitterai ce monde ?
Ais-je peur de la mort ? Après tout, c'est peut e^tre ça qui m'empèche de sombrer totalement et de respirer de temps en temps pour ne pas me noyer. Cette peur qui m'empèche de serrer une corde autour de mon coup, cette frayeur qui m'empèche de presser la détente...*
Thomas secoua la tête.
*C'est qu'un tas d'ânerie...
La raison qui fait que je suis encore là n'est pas la peur...et ce n'est peut être pas non plus l'envie de protéger les humains. En fait j'en sais rien.
Mais pour vivre il faut une raison pourtant...*

- Les erreurs enseignent toujours quelque chose...peut être que ton erreur t'as permi de comprendre ta raison de vivre... ne voit pas les erreurs comme des choses négatives. Ton passé tu ne dois pas l'oublier ou le considérer comme regrettable. Tire profit de ce que tu as fait.

La vue d'Aileen trempant ses mains dans l'eau glacée fit frisonner Thomas.
*Quel honte d'avoir peur de l'eau n'empèche...*

- Si ce n'est pas trop indiscret ... pourquoi ?

*Quel tact...franchement THomas tu te surpasses... et puis qu'est-ce que t'en a faire ? C'est qu'une vampire. Ces cicatrices, témoins d'un passé douloureux, ne devraient pas t'intéresser. La seule chose qui pourrait avoir de l'intérêt c'est sa raison de vivre ou comment elle l'a trouvé. Ca au moins ca pourrait permettre de se sentir mieux...et d'éviter de tirer sur tout le monde...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeJeu 23 Avr - 11:57

*Ma raison de vivre…*

Oui Aileen avait une raison de vivre avant. Mais on lui a pris, et depuis elle ne fait que errer dans ses ténèbres…
En fait, plus rien ne la retient dans ce monde… Enfin peu être sa sœur, mais celle-ci ne sait pas ce qui est arrivé à Aileen pendant son absence.


- Je n’ai plus de raison de vivre… On me la prit en même temps que mon sourire, la joie que j’avais retrouvé …

Elle ne faisait que murmurer, ça lui faisait mal d’en parler. Aileen n’avait jamais parlé de tout ça, elle gardait tout pour elle jalousement, personne ne la connaissait vraiment. Elle n’avait pas revu ses parents depuis au moins 3 ans, ni reprit contact avec eux après le jour où elle est ’’morte’’ en même temps que sa raison d’être de ce monde.
Aileen fixa de nouveau ses lignes aux poignets.


*Et si, ’’il’’ n’était pas arrivé ce jour là… Je serais morte. Je n’aurais pas eu à souffrir… Je ne l’aurais pas perdu… Il serait toujours en vie à la recherche d’une fille à la hauteur…*

Les questions se bousculaient dans sa tête, elle était perdue et ne savait plus vraiment ce qu’il fallait faire.
Aileen se recroquevilla sur elle-même pour former une sorte de protection, comme elle le faisait petite.
Quand Thomas lui posa une question plus qu’indiscrète. Normalement, Aileen n’aurait jamais répondu en temps normal, mais là c’était différent, elle était fragile à cette instant et voulait un peu se libérer.


- Les humains sont stupide… Certes on apprend en faisant des erreurs mais à qu’elle prit…

Aileen observa ses poignets puis mit une main au coup où trôner une petite marque de dans presque invisible.

- Des fois, la solitude est telle, que si l’on ne fait pas quelque chose, on s’écrase sous son poids. Moi j’ai voulu y remédier d’une façon bien personnelle et radicale… J’ai failli y passer, c’était à deux doigts quand quelqu’un m’a sauvée… Mais ça lui a couté la vie quelques mois plus tard… La seule personne qui me permettait de respirer, s’est fait tuer par quelqu’un comme… toi

Le dernier mot d’Aileen était presque muet. Elle baissa la tête honteuse de sa faiblesse et respira doucement pour se calmer.

- Et toi ? Qu'est-ce qui te pousse à vouloir en arriver là ?

Aileen voulait savoir le fond de sa pensé, même si elle le savait déjà, le fait qu'il le dise le libérerait peu être.


[Et ben... j'suis inspirée aujourd'hui ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 25 Avr - 17:33

[en fait je ne sais plus trop comment rp avec Thomas xD ^^" vers la fin c'est cafouillage complet ^^" logiquement je laisse comme ca, mais j'éditerai peut être ^^"]

Finalement il s'était peut être trompé...Aileen n'avait pas de raison de vivre. Elle était un peu comme lui, elle survivait sans savoir pourquoi. Elle continuait de vagabonder sur terre, d'avoir une présence physique mais son esprit, lui avait déjà abandonné la partie.
Thomas avait eu du mal à se comparer à elle. Aileen n'était qu'une vampire. Une vulgaire tueuse non ? Alors Thomas n'avait rien de comparable avec elle. Ce n'était pas de la prétention, car l'entierté des humains (avec peut être une ou deux exeptions pour les humains abjectes) étaient nettement supérieure aux vampires.

Thomas s'en voulut un peu d'avoir posé sa question. La réactions d'Aileen le faisait culpabiliser un peu. Elle se renfermait sur elle-même, en position foetus un peu. Comme pour se protéger de son passé qu'elle dévoilait. C'était sans doute un privilège que peu de personnes, voire personne n'avait encore eu.

Thomas ne pouvait plus détacher son regard d'Aileen. CE n'était pas de la pitié ou de la curiosité. C'était un sentiment étrange. Ses yeux suivirent la main qui se dirigeait vers le cou.

Il se rapella alors qu'Aileen était une ex-humaine. Thomas les haissait moins ceux-là, sans doute parce qu'ils étaient souvent plus humains lorsqu'ils ne dégénéraient pas.
Mais qui était-elle ?
Thomas eut presque honte de l'avoir un peu mépriser en ayant difficile à accepter la comparaison.
Il n'était pas simple de comprendre ce qui s'était réellement passé. Thomas essayait de déchiffrer les sous-entendus d'Aileen... A ce qu'il avait entendu, Aileen avait tenté de se suicider et un vampire l'aurait...sauvé ? La suite était plus floue. Ce même vampire semblait avoir été tué pour cet acte. Et le meurtrier ne pouvait d'être qu'un hunter.

Thomas ne détourna pas la tête pour autant. Cela ne ferait qu'accentuer la honte qu'il ressentait déjà. Ce poids qui s'ajoutait à tous ses autres problèmes. Les vampires sont-ils si détestables ? Voilà qu'elle remettait en cause toute sa conception des vampires. Thomas s'était toujours fermé. Il n'aviat jamais accepté les vampires. Mais là, que faisait-il ? Il brisait tous les intedits qu'il s'était fixé. Ces interdits dans le but de le protéger.

Thomas ne voulut dans un premier temps aps répondre. Tout abord son esprit était totalement concentré sur toutes les nouvelles questions qu'Aileen avait apporté. Ensuite il ne désirait pas partager avec un vampire. ni avec personne d'ailleurs.
Finalement il lâcha un mot, comparé à Aileen il fermait la porte à son histoire. Il ne voulait pas en parler.

- La solitude.

non, ce qu'il voulait c'était comprendre ce qu'il "devait" pensé.
- Il y a deux réactions possibles lorsqu'une personne apprend qu'elle avait peut être faux sur toute la ligne. Soit elle se rebute, et continue de croire ce qu'elle pensait en premier lieu, ces croyances deviennent souvent plus forte. Soit la personne se remet en question. La plupart des humains préfèrent ne pas réfléchir.

- Je ne sais même plus pourquoi je hais les vampires ... dit soudain Thomas, cela n'avait sans doute pas de rapport direct avec sa déprime mais d'un autre côté, toute sa vie était basée sur cette haine. Et depuis quelques mois cette haine s'éffritait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMar 14 Juil - 12:07

Aileen écoutait sans répondre… Les questions que se posait Thomas, la gênaient.
Le fait qu’elle puisse lire dans les pensés des gens ne lui avait jamais été bénéfique, enfin si mais, c’est toujours difficile d’avoir une conversation avec une personne qu’en tu sais ce qu’elle pense.
Aileen se demandait si Thomas était au courant de son pouvoir ? S’il faisait exprès de ne pas poser les questions qu’il se posait à voix haute.
Aileen commençait à se sentir mieux malgré une question. « Pourquoi je continue à vivre ».
Question stupide… Vivre fait parti des choses primordiales dans l’esprit d’un Homme. C’est le but premier d’une existence… Mais cela Aileen s’en fiche, elle n’est plus humaine… Elle est un vampire…

- Les humains ne savent pas la chance qu’ils ont… Ils ont toujours une raison de vivre, même infime… Pour un vampire, il n’y a souvent qu’une chose qui nous pousse à vivre… La famille… Mais quand tu la perds, tu n’as plus qu’à vivre ton éternité seul… C’est pour cela que souvent, les vampires commettent des crimes pour que les hunters les poursuivent et les tuent… C’est pour arriver à se but, que les vampires sont haïs, ils choisissent où et quand ils mourront… Et ça, les humains ne le peuvent pas… Ils n’ont pas l’éternité, eux, et ils ne savent pas la chance qu’ils ont…

Aileen était toujours dans sa position mais avait un peu sortit sa tête pour regarder Thomas. Elle voulait qu’il comprenne… Les vampires sont comme esclaves de leur vie et qu’ils n’ont pas vraiment le choix, par rapport aux humains qui pouvaient choisir leurs destins.

[ C'est un peu court... Mais il y a quand même plusieurs choses à dire je penses... Désolé pour le gros retard... Par contre je m'en vais Jeudi et je reviens fin aout ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMar 14 Juil - 16:20

Thomas écouta le discours d'Aileen. Il l'enregistra et se le répéta dans sa tête. Il y réfléchit, tâchant de ne pas être impulsif et irréfléchit. Il voulait être sur de bien comprendre sa pensée et il voulait dire ce qu'il pensait de ses paroles sans paraitre stupide, alors il restait un peu concentrée, malgré la fatigue qui l'accablait depuis des jours, malgré la déprime qui lui pompait toute son énergie, malgré l'envie d'arrêter de réfléchir et de dormir. Il voulait vraiment comprendre.
Finalement il se décida à parler. Il avait bien établit sa propre pensée et ses réflexions sur les paroles d'Aileen.
- Je ne suis pas d'accord, commença-t-il, malgré la phrase brut, son ton avait été "délicat" et pas sans réplique.
Il poursuivit.

- Certains humains n'ont pas de raison de vivre, toi, par exemple, avant d'être devenue vampire, tu as pensé à la solution extrême. Enfin, si, les humains ont des raisons de vivre, mais celle-ci comparée aux raisons de mourir sont si infimes que ca ne compte pas, non ? questionna-t-il sans attendre de réponse.
Il reprit, imperturbable. Elle pourrait toujours répliquer après qu'il ait fini à dire sa pensée.
- Ensuite les vampires ne commettent pas des crimes pour se faire tuer. Pour un vampire il y a des tas d'autres solutions de mourir. Je m'y connais assez pour savoir que les vampires, tout comme les humains, peuvent se suicider. Ceux qui commettent des "crimes" veulent commettre ce crime non pas pour mourir, mais pour vivre. Car si un vampire tue un humain pour s'abreuver de son sang, c'est bien poru vivre, non ? Sauf qu'il y a d'autres moyens, mais ils ne se plient pas à la règle et doivent être éliminés. C'est la règle, c'est pas moi qui décide mais c'est moi qui tire. Je ne décide pas, mais j'approuve. Voilà la différence entre ceux qui agissent et ceux qui décident. Sauf que ceux qui agissent n'approuvent pas toujours totalement une décision, mais c'est la majorité qui l'emporte, non ?

Thomas fit une petite pause, mais courte car il voulait continuer à parler, il voulait en finir avec ces pensées qui le perturbait, il voulait les dire, les oublier et continuer à haïr. Il venait de choisir. Il ferait comme la majorité des humains, il fermerait les yeux sur la vérité, et continuerait à s'enfoncer dans le faux, et puis un jour, un jour enfin, il sombrerait et ce serait fini, il aurait passé sa vie à se tromper, à aller dans la mauvaise direction, tout en étant conscient de son erreur, et à la fin de son existence inutile, il avouerait : j'ai choisis une chose dans ma vie, c'est de me mentir, j'aurai béni ce choix toute ma vie, et maintenant, je vais pouvoir regretter pour l'éternité. Quelle joie ? n'est ce pas. Ensuite tous les vampires avec lesquels il aura été méprisable, ils viendront et pourront se venger, le maudire peut eptre ? A moins qu'ils s'en fichent et le laissent crever, comme un chien.

- L'éternité n'est pas forcément négative, j'ai déjà entendu dire que des vampires vivaient depuis des centaines d'années sans etre malheureux de leur condition.

Thomas en avait presque terminé. Malgré son ton non cassant, ses paroles n'en restaient pas moins cassante. Il contre argumentait ce que venait de dire Aileen. Il ne voulait pas être comme ça, mais voulait dire ce qu'il pensait...

- La dernière chose que j'ai à ajouter, c'est qu'on ne veut pas s'en sortir, toi comme moi. On a choisit de sombrer. Comme tu l'as dit, ce sont les autres qui nous donnent une raison de vivre. Et à la place de devenir quelqu'un pour quelqu'un d'autre, à la place de chercher une famille d'adoption, l'amour, on a préféré tout arrêter et attendre. Tu peux t'en sortir tout comme moi, sauf qu'on ne veut pas, moi je n'ai plus la force, plus l'envie. Amer paradoxe, pour retrouver l'envie, il me faudrait une personne à qui je tienne et qui tienne à moi.

Thomas ajouta un pauvre sourire à son discours. Il avait fini, il avait vidé toutes ses pensées. Et maintenant, il espérait enfin fermer toutes les questions qui l'assaillaient et redevenir qui il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMer 15 Juil - 12:54

Aileen restait sans voix… Thomas avait déballé toutes ses pensés en quelques phrases. Il le savait, il avait tord mais rester dans son idée…

- A chacun son choix…

Aileen murmurait, mais Thomas avait sûrement entendu, après tout, il était hunter et devait avoir une fine ouïe.

D’un autre coté, Thomas avait raison en ce qui concernait leurs choix d’avancer… Oui, Aileen avait abandonné tout espoir de ressortir de son errance.

- Rechercher quelque chose qui n’existe pas, pour pouvoir ressentir de nouveau la vie en soi, est peine perdu… Et même si j’ai l’éternité pour trouver… Je n’en ai pas le courage… L’éternité peut parfois être bien mais, pour moi c’est autre chose… Il me le disait souvent… « L’éternité est une calamité quand on n’a pas de but… ». Et moi, je n’en ai pas…

Aileen se sentait vraiment mal… Repenser à ces paroles la rendait triste, et elle retombait dans la dépression qui n’en finissait jamais.
Aileen se redressa, se leva, et alla s’asseoir prés du lac.
Elle regarda le ciel où les étoiles brillaient de mille feux.

- Cette nuit est magnifique…

Aileen s’allongea sur l’herbe fraiche pour observer les étoiles.
Elle repensa aux dires du gardien.

" Il me faudrait une personne à qui je tienne et qui tienne à moi."


- Tu trouveras cette personne… Même si ça te prendra du temps…


[ En espérant que ça te va ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMer 15 Juil - 15:11

*A chacun son choix ? Visiblement elle reste en désacord avec moi* pensa Thomas qui ne comprenait pas qu'elle faisait allusion à ses pensées et non ses dires. Pour lui, elle restait sur son idée et ses explications n'avaient rien changés. Tant pis, c'était pas son but de toute façon. Il écouta sagement ses paroles. Elle quitta sa place pour se rapprocher de l'eau. Elle fit un commentaire, elle parlait d'autre chose. Thomas se demanda s'il n'avait pas été trop loin, ou si, elle n'était pas totalement perdue. Elle paraissait si malheureuse en cet instant que Thomas oublia un peu ses propres problèmes. L'humain est égoïste, c'est vrai. Thomas en était conscient. S'il avait parlé à Aileen, c'était pour que lui, et lui seul, se sente mieux. Tant pis si Aileen sombrait encore plus dans sa déprime. Thomas ne lui parlait que pour lui. Pourtant, voire l'ex humaine si vulnérable, cela lui faisait voir les choses autrement.
Soudain, elle revint à leur discussion.
La trouver ? Thomas ne savait pas. En fait il ne savait pas s'il voulait vraiment quelqu'un qui laime. Enfin, il voulait vivre et mourir. Il voulait la lune et le soleil.

- Peut être : je ne lis pas l'avenir. Mais je ne vois pas pourquoi toi, tu ne la trouverais pas. Tu as encore plus de temps que moi. Tu sais pourquoi tu ne veux pas trouver quelqu'un pour t'accompagner dans ta solitude ? C'est parce que tu as peur d'aimer quelqu'un d'autre que ton vampire.
Etrangement Thomas n'avait pas mis de haine dans le mot vampire. C'était extrement rare. Si rare que tous vampires le connaissait un peu, aurait trouver cela anormale et ce serait inquiété de sa santé mentale. April aussi, d'ailleurs.

- Tu sais, tu n'as pas de but pour le moment. Contrairement à moi, tu as tout le temps, moi j'ai que le temps d'une vie d'humain. Alors n'abandonne pas.
*c'est moi qui dit ca ? J'aide un vampire maintenant... je suis trop perturbé ce soir.*
- Si tu veux vraiment de suicider, appelle-moi. Mais je ne t'aiderai que si tu essayes de te sortir de ta déprime, d'abord.
*Je viens vraiment de proposer à Aileen de la tuer si elle voulait mourir ? Ou au minimum de lui fournir mon arme ? J'ai utiliser le mot "aider". Faut que je me surveille...*
Thomas la rejoignit au bord de l'eau, et dieu sait que c'était un exploit. IL réfléchit à ses paroles. La condition qu'il mettait était trop...étrange. Il le savait.

Intérieurement, Thomas se mit une mission. L'idée débarqua dans son esprit, sans qu'il ne puisse l'arrêter.
* Je ferai tout mon possible pour la sortir de là. Et si j'échoue, alors je pourrai la rejoindre dans les entrailles de l'enfer...*
Sans s'en rendre compte, Thomas venait de se donner une mission, un but à accomplir avant de mourir. Aileen une raison de vivre ? Thomas n'y aurait pas cru si on le lui avait dit ce matin, et pourtant ce soir, cela ne le perturbait pas de vouloir la sortir de sa "noyade".

[pourquoi ca n'irait pas ? ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMer 15 Juil - 17:00

Aileen ne put s’empêcher de sourire. Un hunter voulait l’aider à sortir de sa dépression. Un hunter voulait aider un vampire. On aura tout vu.

*S’il savait que je peux lire dans les pensés…*


- Au lieu de te soucier de moi… Pense plutôt à toi qui n’a pas l’éternité… Je n’en vaux vraiment pas la peine… Et puis, pourquoi un hunter voudrait aider un vampire… Surtout un ex-humain ? C’est absurde et contraire à votre façon de penser.


C’était presque un ton de reproche mais sans l’être vraiment, il n’y avait aucune animosité dans sa voix, elle voulait juste se montrer ferme et juste envers Thomas.

Aileen fit une pause et reprit plus doucement.

- Je te remercie quand même… Peu de personne se soucie de moi… En fait… Ils se comptent sur les doigts d’une main…

Aileen respira un grand coup. Il devenait plus difficile pour elle de faire le trie dans son esprit, entre ses pensés à elle et celles de Thomas.
Une phrase lui revenait souvent en tête : C'est parce que tu as peur d'aimer quelqu'un d'autre que ton vampire.
Il n’avait pas si tord que ça, du moins dans un sens… Les autres vampires, qu’elle connait, sont tous des vampires nés vampires. Dans leur société, les nouveaux vampires, les anciens humains, sont mal vus et rejetés.
Aileen a bien tenté de se faire accepter en tant que vampire à part entière mais rien n’y fut. Sans son « créateur » elle n’était rien.
De plus, elle ne pouvait pas s’intégrer chez les humains sans se faire remarquer.
Bref, Thomas n’avait pas totalement raison.

- Nous n’avons pas besoin de lire pour savoir de quoi il sera fait… Je n’ai pas peur… C’est que je suis réaliste… Pour un ex-humain s’intégrer dans la société des vampires est très dur, et s’intégrer dans celle des humains, c’es pire… Si j’étais un vampire d’un vrai rang, je n’aurai pas de problèmes… Mais ce n’est pas le cas… Et le temps n’y changera rien, malheureusement…

Aileen ferma les yeux, une sorte de larme (les vampires ne pleurent pas) coula le long de sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeMer 15 Juil - 20:01

Les paroles d'Aileen furent tranchante dans l'esprit de Thomas. Elle avait, dans un sens, raison. Comment avait il pu penser l'aider ? Il lui manquait une case quelques parts. C'était peut être sa rencontre avec Astra qui le chamboulait ? Sa déprime devait aussi y être pour quelque chose. Bref, Thomas changeait.
- Tu ne connais pas April, hien ? Fit il. Elle, elle est tombée amoureuse d'un vampire et elle est restée avec quelques temps. Elle est hunter, non pas pour tuer les vampires, mais pour les aider. Elle est l'amie de quelques vampires. Et se soucie autant voire plus, des humains que des vampires. Par contre tu as raison sur un autre point. Moi, je ne devrais pas penser comme ça. April est une hunter à part. En plus je hais les vampires.
*Tu ne sais même pas les tuer, débile* s'engueula-t-il dans sa tête. Ramenant à son esprit son incapacité à tirer sur un vampire. Quel nul !
- Par contre, les seules vampires avec qui j'accepte plus ou moins de parler son des ex humains. Car c'était des humains... il ne faut pas confondre ex humain et vampire qui dégénère.
THomas songea à Soko, la vampire qu'il devait abattre au moment venu. Il avait fait l'erreur de la connaître et le regrettait amèrement. Tuer un vampire lui était déjà difficile, mais à présent il s'imaginait mal la tuer elle.

*Merde, elle me remercie.* S'il y a bien une chose que Thomas ne désirait absolument pas, c'était les remerciements d'un vampire, quelqu'il soit. Il grimaça puis dit d'une voix à peine audible
- ne me remercie plus jamais...
Ce n'était pas un reproche, pas vraiment un ordre, quoique, mais plutôt une osrte de demande.

Thomas n'avait jamais pris conscience de la problématique des vampires D. Il ne lui était jamais venu à l'esprit qu'ils leur étaient difficile voire impossible de s'intégrer. Devant les paroles désespérée d'Aileen, il ne dit rien. Il avait bien une sorte de phrase du style : On peut toujours arriver à tout, des êtres rejetés sont déjà parvenu au sommet. Mais il n'avait pas le courage de lui dire cela.

Il la regarda. Une sorte de larme coula. Elle était vraiment malheureuse... Thomas ne savait pas trop quoi faire. Avec les humains malheureux il avait déjà du mal à savoir quoi faire. Mais avec un vampire... Thomas resta à distance et n'agit pas. Il la regarda. Il se voyait mal entrain de la serrer dans ses bras en lui disant des choses du style : tu n'es pas seule, on n'est jamais seul, regarde moi je suis là. Mais dire ce genre de truc c'était au dessus de ses forces et faux. Thomas n'était pas là pour elle mais poru lui. Et voir une personne plus malheureuse que soit avait quelque chose de réconfortant. Méprisable, n'est ce pas ? Pourtant Thomas se sentait mieux àforce de la voir sombrer. Honteux m^me.
Ce n'est qu'une vampire...
Il se demandait s'il fallait mieux partir ou rester. Il ne voulait pas la réconforter. Proposer son aide, c'était déjà beaucoup, voire trop. Mais devenir une épaule poru pleurer, alors là, non !
- Si tu craques (sous entendu, si tu meurs) je ne verrai plus, plus malheux que moi, et je serai encore plus déprimé. dit Thomas de but en blanc.
Il ne savait pas trop pourquoi il lui disait cela...peut être parce que c'était l'unique chose qu'il pouvait lui dire tout en restant lui même ? C 'était une prhase si égoïste, qu'elle en était presque drôle. Mais Thomas n'était pas sur qu'elle allait rire aux éclats dans son état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeSam 15 Aoû - 12:58

Aileen sourit un petit sourire (micro, micro, il faudrait une loupe pour le voir et encore) quand Thomas lui dit de ne pas le remercier.

- Je n’ai pas l’habitude de remercier les gens… Je n’en ai aucune utilité…


Aileen a toujours moins méprisé les personnes comme Thomas par rapport aux autres humains quand elle en était encore une…
Cela n’avait pas changé depuis sa transformation, mais Aileen ne peut plus aller vers les autres personnes puisque qu’elle est un danger pour eux…
Aileen s’assit et mit sa main dans l’eau et commença à faire des petits cercles continus, tout en écoutant les répliques du hunter.


« Si tu craques, je ne verrai plus, plus malheureux que moi, et je serai encore plus déprimé. »

Aileen arrêta tout mouvement après avoir entendu cette phrase. Elle baissa la tête et répliqua doucement en continuant ses cercles.

- Tu trouveras toujours plus malheureux que toi… Le malheur et le désespoir constituent un cercle vicieux, une boucle incassable… Je suis sûr que même pour moi, il y a plus malheureux… Il faut juste chercher… Si quelqu’un meurt, un autre prendra sa place, c’est la vie, ce jeu qu’on définit comme une bénédiction de « Dieu ». Nous, ceux qui savent la vérité sous cette illusion qui est la vie, nous voyons bien que c’est en fait une malédiction. Le bonheur n’est qu’éphémère alors que le malheur est éternel… Alors ne dit pas que si je meurs, tu seras encore plus déprimé car il n’y aura plus personne de plus malheureux que toi car je serrais remplacée. C’est un cercle continu sans aucune issue.

*Même après la mort, ce cercle continue à nous tourmenter*

Aileen continua machinalement à faire des cercles dans l’eau.



[ Ca fait un bien fou de revoir un ordi après un moi !! C'est un peu court... Mais j'ai pas vraiment le droit d'être sur mon PC donc... J'espère que tu auras des choses à répliquer sur ça dernière phrase ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Admin
Admin
Thomas

Messages : 304
niveau de rpgiseur : 63
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : entrain de t'oberver...

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeJeu 27 Aoû - 21:44

"Tu trouveras toujours plus malheureux que toi"
Thomas pensa directement à une de ses précédentes lectures (lecture imposée par l'école) : Candide. A un moment du récit, le héros rencontre une vieille dame qui s'est fait manger une fesse et qui, au fil des années (elle se trouve sur un bateau ou quelque chose du style) rencontre des gens qui à chaque fois pense etre les plus malheureux au monde. Et a chaque fois, elle montre qu'elle a vécut plus de malheurs qu'eux mais qu'elle croit qu'li y a toujours plus malheureux que soi. C'était sans doute vrai, sur six millards d'habitants, il y a surement même certainement plus malheureux, mais sur tous ces pauvres gens, Thomas ne connait qu'Aileen ou plutôt ne voit qu'elle. Il n'a pas envie de chercher quelqu'un d'autre, elle lui est tombé dans les mains sans rien faire et il veut la garder. Il n'aura pas d'autres individus qui viendront se confier à lui aussi facilement, alors non, il fallait qu'elle vive pour que lui vive. C'était idiot non ? Deux personnes qui désirent mourir mais qui vive quand même et qui cherche des raisons de vivre. C'est peut être un instinct primitifs qu'on ne sait refouler m^me si on le désire de tout coeur...

Bonheur éphémère malheur éternel ? mmm. Thomas répéta deux trois fois la phrase dans sa tête et en arriva à la conclusion que c'était une jolie phrase mais fausse. Il constata également que leur points de vue divergeaient tellement souvent qu'il ne comprenait pas pourquoi ils ne s'étaient pas encore étripés... la déprime peut etre ?
Thomas réfléchit longuement avant de reprendre la parole d'une voix morne et monocorde. Il parlait sans conviction apparente mais croyait sincèrement ce qu'il pensait.
- Il existe plus malheureux, sans aucun doute, mais si je n'ai plus la force de chercher une raison de vivre positive, crois-tu que j'ai la force de chercher plus malheureux que moi pour survivre ? questionna-t-il sans atttendre de réponse.
Il poursuivit.
- Si le bonheur est éphémère, le malheur ne peut être éternel... dit Thomas sans expliquer le fond de sa pensée.
Puis a force de regarder les cercles faits par Aileen, il se décida d'expliquer clairement ce qu'il pensait, pas vriamennt pour la convanicre mais juste pour parler à haute voix.
- Si tu es heureux tu n'es pas malheureux, donc comme chacun ou presque, a des pérodes heureuses et malheureuse, le malheur ne petu être éternel...
Il ne s'était pas bien expliqué mais sa propre pensée était floue.
- Tu ne vois pas les issues, c'est tout... on en revient toujours à ce problème : le non désire de vouloir s'en sortir. On continue de couler tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-cross-academy-x.jdrforum.com
Aileen
régulier(ère)
régulier(ère)
Aileen

Messages : 149
niveau de rpgiseur : 28
Date d'inscription : 30/12/2008
Age : 27
Localisation : Dans les ruelles sombres de ta ville.

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeDim 18 Oct - 17:49

Aileen écouta son discours. Thomas avait son point de vue et ne voulait pas la lâcher car il n’avait pas la force de chercher quelqu’un d’autre.
Aileen se leva et regarda le ciel étoilé. Une brise souffla et elle dévia la tête vers le garçon et murmura :

- Quelle ironie, un hunter qui a besoin d’un vampire… Même si ce n’est pas si surprenant…

* tuer les vampire est leurs travail, sans vampire ils ne pourraient pas tuer*

Aileen commença à marcher lentement vers Thomas tout en regardant les étoiles. Puis s’assit sur le banc où elle était allongée, il y avait encore quelque temps.
Peut-être qu’en fin de compte Thomas pouvais l’aider. Ces issues dont il parlait peut-être qu’il pourrait les lui montrer, peut-être qu’elle pourrait avoir de nouveau une vie au lieu d’errer dans les ténèbres de son esprit meurtri.
Aileen était dans ses pensés et d’une petite voix comme si elle se parlait à elle-même, elle dit :


- Peut-être que nous pouvons essayer de remonter à la surface avant qu’il ne soit trop tard et… nous aider mutuellement… Ce serait peut-être possible après tout… C’est peut-être notre dernière chance de changer, de renaître…

Aileen se laissa tomber en arrière et resta la tête à l’envers avec sa main sur le front, les yeux fermés.

[ Vraiment désoler pour le retard, je suis impardonnable… Après y avoir pensé, t’as raison c’est comme dans Candide ^^ D’un coté je l’avais lu pendant les vacances]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede
Inconnu(e)
Inconnu(e)
Kaede

Messages : 12
niveau de rpgiseur : 16
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 23
Localisation : ... sa ne vous regarde pas....

La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitimeDim 8 Nov - 7:51

Kaede arrive vers le lac et regarde tout au tour de elle... pour l'insten elle voyer personne... Elle continue a marcher...et voix le lac juste la... il avait plein de arbre qui cacher l'autre coter.... mais elle ce mes en sous vintement et ce baigne.

*SA fait du bien de ce baigner de temps en temps....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://village-de-halloween.forumactif.org
Contenu sponsorisé




La nuit de déprime (libre) Empty
MessageSujet: Re: La nuit de déprime (libre)   La nuit de déprime (libre) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit de déprime (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Manoir Valérien] Une nuit de fête [Libre]
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» [Libre]Paul Narreff reviens d'éxil [Slash Town, Rang D, Chasseurs de Prime, Les Lunettes Sacrées]
» Lettre [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cross Academy :: Academy Cross :: Parc :: Lac-
Sauter vers: